Crise post électorale : Tibou Kamara en Gambie pour médiation de dernière chance

A quelques heures de la date d’investiture du président élu de Gambie, Alpha Condé, qui est l’un des rares Chefs d’Etat Ouest Africains à s’opposer à une intervention militaire dans ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest, vient de dépêcher un émissaire, en la personne de Tibou Kamara, ancien ministre Secrétaire général à la présidence de la République, pour tenter une médiation de dernière chance.

Une mission difficile pour Tibou Kamara, qui doit user de tout son talent et de ses relations personnelles avec le président Gambien, pour convaincre ce dernier de quitter le pouvoir, après l’échec de des différentes médiations, dont celle du Maroc, qui poursuit toujours les négociations avec le dictateur, à la veille de l’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue le jeudi 19 janvier .

Selon des sources proches de l’ancien ministre Secrétaire général à la présidence, Tibou Kamara, qui a quitté Conakry mardi, devrait se rendre à Dakar et à Banjul.

A 48 heures de la cérémonie d’investiture, Yaya Jammet, au pouvoir depuis, 22 ans a décrété mardi un état d’urgence  de 3 mois.

Comme pour dire, le président sortant de Gambie, qui rejette la victoire de son adversaire lors de la présidentielle de décembre,  après avoir reconnu sa défaite dans un premier temps, fait la sourde oreille pour s’accrocher au pouvoir  et ne compte pas céder. Pendant ce temps, les gambiens continuent à fuir leur pays par craintes des violences postélectorales.

Tibou Kamara réussira-t-il là où les autres Chefs d’Etat de la sous région ont échoué ?

L’avenir nous le dira !

Mariam Diallo, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.