Crise en RDC : L’aide d’Alpha Condé sollicitée

Alors que l’application de l’accord politique inter congolais du l’Accord politique du 31 décembre 2016 piétine, tout comme l’accord politique inter guinéens du 12 octobre, l’opposant Congolais Félix Tshisekedi sollicite l’aide d’Alpha Condé et de José Eduardo Dos Santos, dans la résolution de la crise en République Démocratique du Congo. Le fils du défunt opposant «historique» Etienne Tshisékedi, récemment désigné, président du Rassemblement des forces politiques et sociales acquis au changement, principale formation de l’opposition en République démocratique du Congo (RDC)  exprime des craintes quant à l’application de l’accord politique.

« Le Rassemblement lance un appel aux chefs d’État africains, particulièrement aux présidents de l’UA [le Guinéen Alpha Condé], de la Communauté de développement d’Afrique australe, SADC [le roi du Swaziland Mswati III, dont le vice-président est le Sud-Africain Jacob Zuma] et de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs [l’Angolais José Eduardo Dos Santos] afin qu’ils s’impliquent aux côtés du secrétaire général de l’ONU [le Portugais Antonio Guterres], dans le cadre de la résolution 2328 [du Conseil de sécurité], en vue d’un dénouement rapide de la crise congolaise », a déclaré Félix Tshisekedi à l’issue d’une matinée politique organisée à Kinshasa, rapporte Jeune Afrique.

A noter que l’opposant avait été reçu à Conakry en mars 2017, par le président Alpha Condé, avec qui il s’était entretenu autour  des questions politique et sécuritaires, notamment l’application de l’Accord politique du 31 décembre qui faisait état de la nomination du candidat du Rassemblement à la Primature.

Il reste à voir si l’influence d’Alpha Condé, en sa qualité du président en exercice de l’Union Africaine, pourrait apporter la solution à la crise congolaise, pendant qu’en Guinée, c’est nouvelle crise politique qu’il (Alpha Condé) est en train de créer, suite à non application de l’accord politique du 12 octobre, ainsi que les velléités sur un éventuel projet de troisième mandat.

Mariam Diallo, Kababachir.com

  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.