Crise au sein de l’opposition républicaine : Faya Millimono demande de « mettre la balle à terre »

Alors que la crise qui mine l’opposition républicaine prend une nouvelle allure, avec  l’idée d’exclure les « frondeurs » qui contestent l’accord du 12 octobre qui  est toujours d’actualité, Faya Millimono veut calmer le jeu.

Le leader du Bloc Libéral qui est à la tête de ce groupe « frondeurs » de l’opposition républicaine souhaite plutôt une concertation  entre les leaders de l’opposition au lieu de parler d’exclusion.

« Au sein de l’opposition républicaine il y a des bisbilles actuellement, nous le reconnaissons, on aurait souhaité que la situation soit différente », explique-t-il.

Selon le leader du Bloc Libéral, les contradictions des acteurs politiques auraient pu être évitées.

« Je rappelle qu’il y a actuellement 17 partis politiques au sein de l’opposition républicaine et parmi les 17 partis, 9 contestent le point 2 des accords » fait remarquer Faya Millimono.

C’est pour toutes ces raisons, explique-t-il, « Je trouve que tous ces problèmes au sein de l’opposition républicaine auraient pu être évités au moment même où nous étions autour de la table de dialogue, parce que là-bas la contradiction s’est fait remarquée ».

C’est pourquoi, rappelle, Faya Milimono, « Il faut qu’on mette la balle à terre pour dire que le fait de contester le point 2 ce  n’est pas la fin du monde. On peut être d’accord et ne pas être d’accord sur point. Quand on parle d’exclure quelqu’un, nous pour l’instant nous ne  parlons d’exclusion », a –t-il soutenu.

Mariam Diallo, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.