Crise sociale : Les négociations entre syndicat et gouvernement reportées à lundi prochain

Initialement prévue le 19 mai, les discussions entre syndicat et gouvernement ne reprendront que le lundi 23 mai à venir. C’est une information apprise de la bouche d’un des leaders syndicaux les plus influents. La raison de ce report, au dire de notre source est liée à l’absence du ministre du budget Mohamed Lamine DOUMBOUYA, en séjour à l’étranger.

Mais que peut-on attendre concrètement de ces hypothétiques  nouvelles négociations ? C’est là toute la question. Et d’ailleurs, elle est loin d’être anodine dans la mesure où le 18 février dernier, gouvernement, syndicat et patronat, sous la médiation du bureau de l’assemblée nationale s’étaient retrouvés. Mais de l’essentiel de l’accord qui avait résulté de cette rencontre vient d’être foulé aux pieds par le gouvernement dont le chef Mamady YOULA a brillé la négation.

Après la sortie du premier ministre suivie de celle du président, mettant tous deux en cause ces accords, certains citoyens s’en sont pris aux leaders syndicaux qu’ils accusent d’être corrompus et traîtres. Presque tous ont oublié que c’est au gouvernement que le peuple a confié la gestion de la chose publique. Les syndicats eux ne peuvent que défendre les intérêts des travailleurs, et même pas l’ensemble des travailleurs, mais les travailleurs syndiqués.

Les Guinéens sont devant une situation inexplicable : le syndicat, la société civile, toutes les structures chargées sensées défendre l’intérêt de la population, le régime a, dès son avènement travaillé à les anéantir à travers la division. Aujourd’hui, il récolte les résultats. Pendant ce temps, les citoyens eux, n’ont que leurs yeux pour pleurer.

Oumar Rafiou DIALLO, kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.