Culture anacarde : une délégation guinéenne en route pour Abidjan !

Alpha Condé est obnubilé par cette affaire d’anacarde. « La Côte d’Ivoire nous dépasse largement sur ce secteur. Si nous parvenons à cultiver le café, le cacao, le palmier à huile, etc., les agriculteurs pourront revendre ces produits pour s’occuper de la scolarité de leurs enfants et pour acheter des condiments », lâche-t-il samedi au siège de son parti.

Dans des interminables négociations depuis des lustres, Alpha Condé a créé un pont entre Conakry et Abidjan, « car, j’aimerais qu’on travaille ensemble. C’est pourquoi, il a envoyé son ministre, accompagné de ses techniciens, ils ont travaillé avec les nôtres. » C’est pourquoi « Nous aussi, nous allons envoyer là-bas, dès le lundi, une délégation ministérielle, en vue de faire avancer les choses. Quand à l’anacarde, nous n’avons pas assez de problème, car nous avons une terre fertile à Boké, nous avons acheté beaucoup de cajous pour ceux qui voudront cultiver. Mais, pour l’heure, nous voulons qu’ils s’organisent en préparant leurs terres. »

Alpha Condé oublie qu’il y a un très grand travail à faire en amont avant de mettre en place une telle politique.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.