Culture et sport : deux secteurs, enfin dans le viseur du gouvernement

Le sport à travers le football seulement intéressait le gouvernement. Les autres disciplines (arts martiaux, athlétisme et autres) sont reléguées au second plan. Mais vraiment, la culture et les patrimoines historiques ne sont pas du tout une priorité pour le gouvernement, surtout celui que présidait Said Fofana.

Visiblement, la culture semble retenir l’attention du gouvernement Youla.   « Il est impérieux que la culture guinéenne retrouve son rayonnement d’antan, dans un climat d’ouverture et de créativité, qui préserve et promeut l’ensemble du patrimoine guinéen, avec des produits culturels diversifiés et une mise en valeur des bonnes pratiques et des bons comportements favorables au développement intégral. » La culture et le sport apparaissent ainsi comme « facteurs de paix, de cohésion et d’unité nationale », selon Mamady Youla. Pour y arriver, « Nous veillerons à développer les infrastructures culturelles et sportives nationales et à promouvoir la coopération sous régionale, régionale et internationale. »

L’accent sera donc mis selon Youla, sur des actions plus soutenues pour :la réussite du projet « Conakry, Capitale Mondiale du Livre » ;l’organisation des Etats Généraux de la Culture pour l’élaboration d’une Politique Culturelle Nationale ;la mise en place de fonds de soutien aux activités culturelles et sportives; la mise en oeuvre du projet d’inventaire des sites et monuments de la traite négrière en Guinée maritime ; etla restauration du Mausolée National de Camayenne. On se rappelle que l’omission du secteur de la culture dans le discours programme de Said Fofana avait provoqué une vive levée de boucliers…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.