Dabola : les jeunes du quartier Kambaya dans la rue contre les travailleurs de l’EDG

Les jeunes du quartier Kambaya dans la Commune Urbaine (CU) de Dabola ont manifesté, dimanche, 12 juin 2016, contre les travailleurs de l’Agence de l’entreprise Electricité De Guinée (EDG) basée dans la préfecture. Les jeunes manifestants ont barricadé, pendant une demi-heure, la rentrée principale de la Centrale électrique, ainsi que la Route nationale N°1, avec dans leur ligne de mire, «l’alimentation obligatoire de leur contrée, privée du courant électrique depuis cinq (05) jours».

Malgré l’intervention des agents des services de sécurité de l’entreprise EDG et la Société civile, les jeunes de Kambaya, qui ont saboté les installations électriques, n’ont pas accepté de se ressaisir. Des propos déplacés à l’encontre des travailleurs d’EDG ont meublé les cris dans la rue.

Informé, le président de la Délégation Spéciale (DS) de la CU, Aboubacar Sidiki Koulibaly, en compagnie de son vice-président Sabou Camara, s’est rendu sur les lieux pour échanger avec les manifestants autour de leur préoccupation matinale. C’est ainsi qu’une concertation d’urgence a été convoquée à la Mairie pour résoudre le problème à l’amiable. De crainte des dégâts, la centrale électrique a été arrêtée pendant les

négociations qui ont duré 1 heure 30mn. Pendant ce temps, le directeur du district d’EDG de Dabola, Boubacar Fafabé Baldé parle d’un arbre qui, sous l’effet d’un orage, aurait chuté sur la ligne alimentant la préfecture de Faranah, laissant ainsi Kambaya (Dabola) dans le noir. Il a expliqué, que «cette panne ne peut être régulée sans l’aide de Conakry, qui doit fournir les équipements électriques».

D’après le groupe de contrôle de routine, «la ligne en question est consignée parce que tout simplement les deux poteaux sur lesquels sont connectés Kambaya et Faranah sont complètement déformés». En entendant la réaction de la tutelle, EDG n’a aucun intérêt de couper pour refuser le courant à un de ces abonnés, dit-on.

A noter, qu’à l’issue de la réunion, suivie de débats houleux, la DS de la CU a sollicité auprès de la société chargée du courant à Dabola, «la séparation de la ligne de Kambaya de celle de Faranah». Bref, une mission, composée de quelques agents d’EDG, de la Société civile et de la Compagnie de la Gendarmerie, s’est rendue les heures qui ont suivies, sur le site de la panne pour constater le problème à l’origine de l’obscurité permanente au quartier Kambaya.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com Dabola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.