Dabola : Comment des mécaniciens apprentis motos attirent les clients ?

Dans l’espoir d’obtenir le quotidien, ils sont nombreux des jeunes à lancer dans le métier ‘’mécanique moto’’ dans la préfecture de Dabola. Parmi eux, des élèves qui, après l’école, se rendent dans leurs ateliers respectifs.

Contrairement à leurs aînés, des jeunes mécaniciens motos n’ont pas de main d’œuvre fixe pour arranger des possesseurs de vieilles motos (taxis et personnelles). D’où, les embouteillages au niveau des ateliers mécanique moto.

« Pour attirer les clients, nous avons, au-delà du tarif normal, épousé le social, la pitié, la politesse  et l’altruisme pour attirer la clientèle qui, souvent, nous accule… », nous a confié Mamadou Diakité, apprentis motos taxis.

Justement, dans les ateliers dont il s’agit, des jeunes apprentis restent jusqu’à des heures tardives dans l’espoir d’avoir des clients pour ne pas rentrer mains vides à la maison.

Aux dires de Oumar Diallo, « En pratiquant ce petit métier, nous avons toute la chance d’apprendre un peu d’argent pour satisfaire nos petits besoins en lieu et place de nos pauvres parents qu’on aide souvent dans l’entretien de la famille… »

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Dabola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.