Dabola: Le nouveau juge de paix tient aux informations des Officiers de la Police Judiciaire

Conformément au décret numéro 219 du 22 octobre 2014 affectant les magistrats dans les différentes juridictions du pays, le juge de paix de la préfecture de Dabola, Ansoumane Dounoh a passé le témoin à
Mamadou Oury Bah. La cérémonie de passation de service s’est déroulée ce mercredi, 19 novembre, en présence des secrétaires généraux chargés des Affaires Administratives et Collectivités décentralisées, du les forces de défenses et de sécurité ainsi que des connaissances, collaborateurs amis du juge sortant et entrant.
Dans son discours d’adieu, le juge de paix sortant, Ansoumane Dounoh en partance pour Boffa a déclaré: « Dans le programme de développement du Président de la République, Pr Alpha Condé qui a prôné la
démocratie et la bonne gouvernance, la justice occupe une place prépondérante. Avec le besoin d’une justice garant des libertés efficaces, accessibles et impartiales, a indiqué Ansoumane Dounoh, le chef de
l’Etat a opté en conséquence, pour une réforme adaptée au changement perpétuel de notre société. Grâce à un ministre d’Etat qui a mis en place un certain nombre de mesures indispensables pour créer une chaine d’amélioration de l’environnement juridique et judiciaire, en vue de rétablir la confiance des justiciables, des bailleurs de fonds et la société civile en leur justice, est à cheval pour parachever cette œuvre difficile et exaltante. A conclu le juge de paix sortant.

Pour sa part, le juge entrant, Mamadou Oury Bah qui s’est tout d’abord confié à la famille de l’Administration publique, a remercié le président de la République, Pr Alpha Condé que ce soit lui qui
remplace le juge de paix sortant dont il a salué les mérites. « Dans mon travail, j’ai un principe. L’information et le respect des délais des procédures. Les OPJ, vous m’informer au fur et à mesure des
évènements qui se passent. Je me confie à vous dans l’équité, pour qu’on fasse une bonne justice. » a souhaité Mamadou Oury Bah.
Dans leurs témoignages, les représentants de la Commune Urbaine, des cadres de l’administration, de la société civile ainsi que des forces de défenses et de sécurité de Dabola ont salué les efforts du juge
sortant et souhaité la bienvenue au juge de paix entant qui dit-on, doit poursuivre la sensibilisation l’éducation de la population. Car soutiennent-ils, un pays sans justice, est un pays en débandade.
L’installation du nouveau juge dans ses nouvelles fonctions, bénédictions réciproques, signatures des procès- verbaux et dossiers en instance, ont marqué la fin de la cérémonie de passation de service.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com Dabola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.