Dabola : La population de Banko réclame l’eau potable et le reprofilage de leur route

Les populations de la sous-préfecture de Banko située à 50 km de la Commune Urbaine de la préfecture de Dabola, par la voix du porte-parole de sages, El Hadj Kadé Mady Nabé, réclame de l’eau potable au robinet ou forage et le reprofilage de l’axe Banko-Dabola centre.

Elles l’ont fait savoir mardi, 10 mai 2016, à l’occasion du passage du Gouverneur de la Région Administrative de Faranah, Dr Raoul Camara.

De sources concordantes, la Commune Rurale (CR) de Banko compte soixante-dix (70) forages avec pompes à motricité humaine (PMH), une adduction d’eau potable solaire (AEPS) dotée de 5 bornes fontaines, sans oublier des branchements particuliers.

Selon une source officielle, la crise d’eau potable à Banko, est aussi liée à l’inexistence du service public de l’eau, du manque d’unités de gestion des services publics de l’eau (UGSPE), une structure devant remplacer les comités des points d’eau (CPE). Hélas ! Celle-ci souffre de dysfonctionnement. Toute chose qui crée des embouteillages au niveau du reste des forages fonctionnels.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.