Dadis et ses co-accusés conduits en prison : Son avocat proteste contre cette incarcération

C’est désormais officiel. L’ex-chef de la junte Moussa Dadis Camara qui a dirigé la transition guinéenne de 2008 à 2009 et ses co-accusés, Moussa Tiegboro Camara et Claude PIVI, ont été conduits en prison ce mardi aux environs de 15 h 30 mn.

Accusés dans l’affaire du massacre du 28 septembre 2009 au stade du même nom, qui a fait plus de 150 morts, plus dun millier de blessés et 109 femmes violées, selon un bilan de l’ONU, Dadis, Pivi et Tiegboro ont rejoint Toumba à la Maison centrale de Conakry.

L’avocat de Dadis proteste contre l’incarcération de son client qui jusque-là était à Ouagadougou.

Pour Me Pépé Antoine Lamah, qui s’exprimait à la presse peu après la décision déférant Dadis et Cie, « Le tribunal de première instance de Dixinn en violation flagrante de la loi, sans titre, ni droit a décidé d’incarcérer nos clients à la maison centrale de Conakry. Nous ne sommes pas prêts à nous pilier à cette inégalité, nous avons sollicité la médiation du bâtonnier.  Je viens de sortir d’une réunion avec le garde des Sceaux, nous attendons son retour pour tirer toutes conséquences »

Treize ans après la tragédie, le procès sur le massacre du 28 septembre qui démarre ce mercredi 28 septembre au tribunal ad hoc sis dans l’enceinte de la Cour d’Appel de Conakry, se précise.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.