Dakar, parrain d’Emballo: maintenir le MFDC sous l’eau ?

Macky Sall a reçu en début janvier Umaro Sissoco Embalo fraichement élu président de Guinée Bissau. Ce fut le tout premier déplacement du Président. Un signe de reconnaissance à l’endroit du Chef de l’Etat qui « l’a beaucoup soutenu pendant les moments difficiles » comme il l’a d’ailleurs révélé.

Le Président Umaro Sissoco Embalo rappelle, selon la presse sénégalaise les trois années passées chez le Président Macky Sall.Après l’avoir félicité pour sa victoire, le Président Macky Sall l’a remercié pour cet acte qu’il a posé et promis de l’accompagner dans l’amitié et la fraternité entre les peuples du Sénégal et de Guinée Bissau.

Côté jardin, cette visite visait à rendre un hommage à un parrain dont le souci majeur c’est de bannir au pouvoir le PAIGC. En effet, le Sénégal ne sera pas épargné si le leader du PAIGC (re) prend le pouvoir parce qu’il est un grand parrain du MFDC. En effet, la victoire d’Emballo marque la fin d’une ère. Celle de l’hégémonie du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), de Domingos Simoes Pereira, arrivé en tête du premier tour avec 40,1% des suffrages. Emballo est un ancien du PAIGC, qui a fait une dissidence en créant le Mouvement pour l’alternative démocratique (Madem).

C’est dire que ce diplômé en sciences politiques et ancien Premier ministre de son prédécesseur José Mario Vaz entre novembre 2016 et janvier 2018 est un homme de rupture qui pourrait bien apporter au Sénégal. Sauf que les derniers rebondissements liés à l’embauche de pirates à Barreiro, qui ont infiltré l’ordinateur de la Commission électorale nationale (CNE), favorisant Sissoco Embaló à remporter le deuxième tour avec 53,55%.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.