Ce que Dalein et Condé ont de commun…

Ils ont peu de choses en commun : l’un est opposant historique qui revendique plus de 40 ans de lutte pour l’instauration de la démocratie en Guinée, avant de se muer en autocrate. L’autre faisait partie de la galaxie présidentielle de Lansana Conté, donc qui a « mis le pays en coupes réglées », pour ainsi reprendre les termes d’un de ses adversaires.

Alpha Condé et Dalein Diallo sont comme un politicien qui n’a fait que cela et un « nain politique » qui aspire supplanter le septuagénaire avancé, au Palais Sékhoutouréya. Les deux hommes que tout divise donnent l’impression que tout baigne. Mais en réalité, le chef de file de l’opposition ne saurait parler d’un quelconque rapprochement.

Seulement, «On se parle de temps en temps. Cela est prévu par la loi portant statut du chef de file de l’opposition. Il est prévu que le Chef de file de l’opposition soit consulté par le Président sur certaines questions d’intérêt nationales. De temps en temps on se parle au téléphone et on se rencontre mais je reste dans l’opposition et il est le président de la République», recadre Dalein Diallo sur la BBC, lundi matin. Comme quoi, ils ont quand même quelque chose en commun : les questions d’intérêt national.

A part cela, ce sont, en permanence des accusations et des griefs. L’un accuse le second d’octrois de marchés de gré à gré, de corruption, de népotisme, de chômage des jeunes, de violeur de la Constitution, de champion en promesses non tenues, etc. Excusez du peu. L’accusé réplique sans ménagement et à toutes les occasions : «Si quelqu’un te parle, alors qu’il a géré, demandez-lui d’abord quelle a été sa gestion? Un opposant qui est nouveau, oui. Mais un opposant qui a géré le pays pendant des années, demandez-lui qu’est-ce qu’il a fait pendant qu’il gérait. » Une petite critique par rapport aux mois d’avant.

Vraisemblablement, Alpha Condé dompte Dalein. Il va de soi, car, c’est lui qui a un bilan à défendre. Dalein quant à lui, n’est qu’un aspirant, outre ses réalisations antérieures sous Lansana Conté dont il est fier aujourd’hui.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.