Mais avec qui Dalein ira dans les rues ?

On ne sait vraiment pas avec quels alliés, leaders politiques de renoms, etc. Dalein Diallo va manifester pour imposer au régime de Conakry de respecter les accords signés et les principes démocratiques.

Avant même l’annonce des marches pacifiques par l’opposition républicaine, ces leaders politiques s’étaient prononcés sur la nouvelle marche à suivre : pas de manif de rue avec du sang versé. Lansana Kouyaté, Mouctar Diallo et plus récemment Faya Milimono, etc., se sont tour à tour exprimés sur les prochaines marches pacifiques de l’opposition. Une opposition manifestement réduite à l’UFDG et de quelques partis satellites frustrés issus du RPG fané d’Alpha Condé.

Pour Faya Milimono, la stratégie que l’opposition a adoptée depuis pratiquement depuis six ans n’a pas toujours porté comme on le souhaite. Et d’ajouter : « Il est bon de regarder cette stratégie de manifestation pour essayer de la réadapter à la réalité face à laquelle nous sommes. On ne souhaite pas qu’un seul Guinéen meurt dans les manifestations. Donc, je suis d’accord que tous ensembles, nous sommes choqués face à la mort prématurée des jeunes guinéens à l’occasion de ces manifestations. Mais encore une fois, c’est un droit qui est constitutionnel et qui doit être préservé. »

 L’avis est largement partagé par les NFD de Mouctar Diallo. Ce parti exige des garanties afin de descendre dans la rue et manifester. L’UFDG elle-même ne veut plus de sang versé.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.