Dalein rassure ses militants : ‘’Il n’y aura pas d’élections sans nous’’

Appelé à justifier la présence de sa formation politique aux travaux du Comité de suivi des accords du 12 octobre, Cellou Dalein Diallo tente de rassurer ses militants. Le leader de l’UFDG, a rassuré ses militants que la question de reforme constitutionnelle ne figure pas à l’ordre du jour du dialogue inclusif.

Selon lui, « Ce qui est inscrit au dialogue, c’est deux choses, c’est quand et comment on met en place les chefs de quartier conformément au code des collectivités et avec quel calendrier on installe les conseils régionaux conformément au code des collectivités. L’autre point à l’ordre du jour, c’est comment se préparent les élections législatives ? », a-t-il précisé.

Face à la crainte d’une éventuelle mascarade électorale ou un boycotte du scrutin législatif, qui ouvrirait la voie au Président Alpha Condé, de faire passer son projet en s’octroyant une majorité absolue à l’Assemblée nationale, Cellou Dalein Diallo rassure ses militants :

« Jusqu’à maintenant, on vous dit qu’il faut qu’on continue de se recenser. Il n’y aura pas d’élection sans nous. Si les conditions de transparence ne sont pas réunies, il n’y aura pas d’élection. Si nous n’avons pas décidé de boycotter ou d’empêcher, nous allons essayer d’améliorer pour que tout le monde puisse se recenser, pour qu’on assainisse complètement le fichier conformément aux conclusions de la mission d’audit. Donc on est allés là-bas pour parler de ça, on ne parle pas de constitution, c’est seulement ces deux points qui sont inscrits à l’ordre du jour. On ne trahira jamais notre lutte, on sait à qui on à faire », a rassuré le Chef de file de l’opposition guinéenne lors de l’assemblée générale hedomadaire du .

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.