Dalein : « Si des listes électorales sont brûlées, ce sont les populations…»

Alors qu’on assiste depuis quelques jours à la déchirure des listes électorales dans plusieurs localités du pays, la tenue du scrutin législatif le 16 février reste incertaine. Et ce, malgré la volonté affichée du pouvoir d’aller à ces élections avec en face quelques petits partis politiques dont le poids électoral laisse à désirer.

Pour le Chef de file de l’opposition, Alpha Condé a un agenda caché, estimant que le Chef de l’Etat guinéen, impose un fichier électoral et un chronogramme qui ne respectent pas la loi.

Répondant à ceux qui accusent l’opposition d’avoir commandité la déchirure des listes électorales, le président Cellou Dalein Diallo dit : «Le pays ne fonctionne pas selon les lois de la République mais selon l’agenda caché de Monsieur Alpha Condé.
Alpha Condé impose un fichier électoral et un chronogramme qui ne respectent pas la loi. Un fichier électoral qui empêche les citoyens de choisir librement les personnes qui vont les représenter à l’Assemblée nationale. Si des listes électorales sont brûlées ou autres, ce sont les populations qui sont entrain de défendre leurs droits et elles continueront car le peuple n’acceptera pas que cette mascarade électorale soit organisée.», a prévenu le Président de l’UFDG.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.