Damaro vu par Faya : « Un fanfaron qui fait mal à Alpha Condé »

Amadou Damaro Camara s’attaque à tout le monde et en même temps. Il fait partie des cadres du RPG qui enfonce le parti et met de facto, à l’étroit Alpha Condé. Pris à défaut, celui-ci aussi va dans tous les sens et s’attaque à tout le monde y compris la communauté malinké.

Cette rigidité crispe le climat politique et empoisonne les rapports politiques entre acteurs de divers bords. Vu ces agissements zélés, Faya Milimono ne trouve pas autre superlatif pour Damaro : « Un fanfaron qui fait très mal à Alpha Condé ». Le président du BL l’a dit jeudi matin sur les ondes d’une radio locale, à une heure de grande écoute. On sait que la réplique ne tardera pas de la part du député RPG qui adore des joutes du genre. Cette sortie de Faya Milimono intervient bien après les démêlées patentes qu’a eues Damaro avec la Forêt. Cet ethno-stratège est allé jusqu’à vouloir mettre à la place publique la vie privée d’Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition républicaine. Comme si cela ne suffisait pas pour s’assagir, il enchaîne avec la personnalité de Sydia Touré. La suite on la connait. La réaction sans gants de l’UFR a remis le député dans ses petits souliers. Il l’a bouclée pour un moment avant de se tourner vers Dalein, le chef de file de l’opposition.

Sans réaction vive, à part celle faite par un autre homme qui sait répondre – Ousmane Gaoual Diallo. Aujourd’hui, Damoro va en Forêt. Il évoque avec beaucoup de mépris le cas Dadis. Il a étonné certains, fâché d’autres. Pour le député Koni Kourouma, « Damaro, c’est quelqu’un pour qui j’avais beaucoup de respect, de considération. Mais au fur et à mesure qu’on avance, je me rends compte que c’est l’une des personnes qui fait du mal au Pr Alpha Condé à travers son débat foncièrement ethno-stratégique. Un président d’un groupe parlementaire majoritaire à l’Assemblée nationale doit être un acteur de changement. » Mon œil ! Damoro faire le changement ?

Cela relève de la fiction tant on connait l’homme. « M. Damaro gagnerait plus à se taire qu’à essayer vainement d’exister sur une scène politique qu’il a lui-même bafouée et écharpée», se lâchait Ahmed Kourouma, l’ex-conseiller politique de Dadis Camara, sur les ondes de Lynx FM. Ce compatriote, loin de sa patrie à l’époque, laissait entrevoir l’implication de Damaro dans certains actes subversifs en Guinée. Il invite Damaro à « à se faire oublier», car, « l’insulte n’est plus à la mode. »

En qualifiant donc aujourd’hui Damaro de fanfaron qui fait très mal à Alpha, Faya prouve que les agissements de ce député lui sont restés en travers la gorge. C’est comme s’il veut vraiment en découdre et remettre à sa place, le député impénitent.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.