Dansa sur les propos d’Alya Diaby: «Un grand juriste, je respect son point de vue »


Si certains acteurs critiquent la récente sortie médiatique d’Alya Diaby, Président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits humains (INIDH), qui soutient mordicus le projet de référendum pour une nouvelle Constitution, Dans Kourouma lui, «respecte le point de vue du juriste ».  

« Je respecte le point de vue d’Alya Diaby, comme Dr. Makanera qui a déjà fait une analyse contraire aux dispositions de l’article 51 de la constitution, que j’ai beaucoup appréciée, personne n’a retiré au président de la République, le droit de proposer un referendum, si quelqu’un vous dit que le président de la République ne peut pas convoquer un referendum, il a menti », a réagit le Président du CNOCS.

Alors que l’antenne régionale du CNOCS de Kankan se dit favorable au projet de reforme constitutionnelle, Dansa Kourouma estime qu’il faut prendre très au sérieux, la sortie d’Alya Diaby, parce que dit-il, « il incarne une institution constitutionnelle ». 

« Nous sommes dans un pays démocratique où le débat, est permis et ça ne peut faire l’objet de restriction. Des juristes qui ne sont pas des moindres dans ce pays qu’on a l’habitude d’entendre sur des questions, ont parlé. Alors si Alya Diaby qui est aussi un grand juriste et docteur d’Etat en droit public, donne son point de vue en tant que président de l’INIDH, il faut le prendre avec assez de sérieux, parce que l’INIDH est une institution constitutionnelle qui a son point de vue en matière de droit constitutionnel », a-t-il affirmé.

Comme on le voit, la question d’une nouvelle constitution suscite de débat en Guinée, alors que le Président Alpha Condé entretien toujours le flou sur ses intentions de se maintenir au pouvoir au delà de son mandat constitutionnel, qui s’achève en principe le 21 décembre 2020.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.