De Fatako à Timbo : des tireurs d’élite attendaient-ils Alpha Condé ?

On aura entendu toutes les élucubrations liées au refus ou plutôt – pour parler politiquement correct – à la dissuasion d’Alpha Condé de se rendre à Fatako puis à Timbo. Tout se résumait à la question sécuritaire. Alpha risquait gros…

Au-delà des explications officielles données par Sékhoutouréya et d’autres avancées par d’autres politiciens, des sources concordantes, proches du Palais présidentiel indiquent aujourd’hui que le Chef de l’Etat ne s’est pas rendu à Fatako et à Timbo pour une seule t unique raison : parce que « des tireurs d’élites non identifiés et dont les commanditaires restent introuvables pour le moment » voulaient se faire la peau de l’homme au 3è mandat bien rêvé et dont le modus operandi est actuellement en expérimentation.

Ce n’est pas pour rien qu’il se moquait de ses ministres grimpeurs. Comme pour dire moi que lui est sous le manteau de la baraka. Mais qui a bien pu dissuader Alpha Condé, alors que tout était prêt pour l’accueillir sous le même soleil que Dalein Diallo ? Des sources bien informées parlent « services de renseignements généraux des puissances occidentales ». Cette volonté d’en finir avec un quinquennat au départ poussif en dit long sur l’impasse qui guette la Guinée et certains pays voisins.

Peu conscient du danger qu’il court, il se met à déshabiller les Malinkés en pleine rue, pour tenter avoir dans sa gibecière la Basse-côte, à travers le kountigui de Sékhouna Soumah, déjà invalidé, en dépit des milliards GNF déboursés et des engins neufs octroyés. Comme l’a bien dit Kouyaté du PEDN, Alpha Condé est homme dangereux pour la Guinée. Il n’a qu’à épargner au moins ce petit de l’ouest africain de convulsions politiques ou de transition militaire.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.