De qui se moque le ministre de la Justice ?

Mory Doumbouya le Garde des sceaux se fait voix, alors que la Guinée brûle. Il aurait dû anticiper, en cueillant tous les auteurs des discours de la haine, de la division, de la revanche, d’injures publiques et autres. Mais, le ministre de la Justice préfère se moquer des Guinéens qui l’observent dans sa léthargie.

Le 21 octobre en effet, il se fend un communiqué pour indiquer que : « D’ores et déjà, les services compétents du Ministère de la Justice sont en train de réunir et de documenter la preuve irréfragable de toutes les déclarations faites depuis ce jour aussi bien sur le territoire national qu’à partir de l’étranger, quel que soit le support de communication utilisé, en lien avec l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, en vue de mettre le moment opportun, leurs auteurs devant l’évidence de leurs responsabilités pénales pour que force reste à la loi et non à l’anarchie. » Mory Doumbouya doit d’abord balayer à sa porte.

En effet, trois plaisantins aveuglés – Ousmane Gneloy et sa sœur ainsi KorbonyaBaldé – sous la protection de l’Etat, en l’occurrence du ministre Mohamed Diané et autres déversent leur bile immonde sur d’honnêtes citoyens. Des injures publiques sont constatées par tous. Et à ciel ouvert. Des menaces de représailles proférées par la même racaille urbaine. Ni le Procureur, ni le Garde des sceaux ne pipent mot. Cet exemple parmi tant d’autres devrait servir d’exemples afin de symboliser une justice normale. Que dire des discours du couple présidentiel à Kankan ?   Mory Doumbouya le Garde des sceaux se moque vraiment des Guinéens.

Haro sur une justice à deux vitesses !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.