Décalage horaire du retour de Condé : la mouvance camoufle la vérité

Pourquoi le retour d’Alpha Condé a été décalé de longues heures, alors que les mamaya ont étouffé la circulation, le vendredi dernier, au niveau de certaines bretelles de Kaloum, notamment sur l’axe Marché Niger-Tombo, puis au niveau du rond-point de l’aéroport ?

La réponse est connue de tous, sinon presque. Il y a eu une alerte à la bombe, à Charles de Gaulle, alors que Condé s’apprêtait à reprendre son avion pour Conakry. Selon des sources concordantes, Condé était tellement pressé de vivre la réplique de ses militants achetés à l’endroit de ses opposants (qui drainent des foules pour manifester) qu’il s’en est pris à Air France, à Paris. Le président s’est tellement fait attendre que l’adrénaline est redescendue de deux crans à Conakry, lorsqu’il atterrissait tard, vendredi.

La mouvance trouve une autre explication : éviter des contre-manifestants du côté de l’opposition. Selon elle, c’était tout simplement une question sécuritaire. Ce qui est absolument faux. Alpha Condé voyage sans que son entourage n’en soit informé. Il revient sans que ses proches ne soient au courant. Pourquoi alors, une réception dite du grand manding, si ce n’est une boulimie de répliquer contre les opposants ?

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.