Décrispation politique : abandonnerait-on le dossier Gaoual ?

Le déchaînement des passions du Procureur et des sieurs Bantama et Cie sur Ousmane Gaoual devrait pouvoir s’estomper – sans vouloir faire un mélange de genres -, suite à la rencontre Dalein-Condé, cette semaine, dans le cadre de la relance du dialogue politique inter guinéen.

Ce cas Gaoual qui s’apparente à un procès politique ne semble point apporter la sérénité des deux parties : la mouvance et l’opposition républicaine. C’est pourquoi, des voix s’élèvent pour réclamer l’abandon pur et simple des poursuites contre le député de Gaoual dont le seul tort aura été de répliquer contre des discours rigides de Bantama Sow et Cie.

Si la relaxe pure et simple n’est pas prononcée, ce dossier risque bien fort de pourrir le climat politique et plus largement, emporter le pouvoir de Conakry. Des manœuvres sont déjà en études afin de trouver une issue négociée et éviter la Guinée une escalade de la violence due notamment à la hargne de vengeance qui habite actuellement certains RPGistes en quête de positionnement dans les sphères administratives.

L’abandon de ce dossier d’Ousmane Gaoual Diallo ne peut qu’ajouter de l’eau aux moulins du pouvoir, lequel a besoin enfin de s’intéresser aux autres projets de développement, dans un climat politique apaisé.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.