Défense et sécurité : la hiérarchie militaire s’enrichit…

La réforme de l’Armée se passe bien, voire très bien. La soldatesque continue de se promener dans les rues insalubres et bondées de monde avec des armes en bandoulière. A moto ou à pieds. Elle abuse des pauvres citoyens et autres usagers de la route. Certaines corporations, notamment la Police est la plus lotie en matière d’uniforme, entre autres.

On s’est toujours demandé le pourquoi, sans jamais trouvé la réponse adéquate. Au sein de la grande muette, même galère. Pendant ce temps, des sources concordantes bien proches de la haute hiérarchie militaire indiquent que les chefs d’Etats major s’enrichissent sans aucune gêne, profitant de la position de faiblesse d’Alpha Condé, à l’endroit des hommes en uniforme. On avance des chiffres qui donnent du tournis, au moment même où des jeunes recrues attendent d’être intégrées dans les effectifs, au moment même où des Guinéens ne savent plus où donner de la tête tellement que la dèche constitue aujourd’hui un épouvantail pour eux. 200 à 350 millions GNF mensuels, pour certains hauts gradés sans le carburant et autres avantages en nature.

Cette bagatelle ne représente que des primes, nous disons bien, des primes. Avec la sortie du député de Gaoual dénonçant justement l’enrichissement de la hiérarchie militaire, certains ont crié au scandale d’autres parlent d’incitation à la revendication. Ce qui est évident, ce qui se passe sein de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police en dit long sur la gabegie qui tenaille la Guinée.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.