Déguerpissement des emprises de l’aéroport de Labé : de citoyens réagissent  

Lors de sa dernière visite à Labé pour la rénovation de l’aéroport régional, Oyé Guilavogui,  ministre des transports, avait ordonné le déguerpissement de toutes les concessions situées sur l’emprise de la piste.  Face à cette décision, les citoyens concernés n’ont pas tardé à réagir au micro de notre correspondant régional.

Cette mesure du ministre des transports pose inquiétude chez les citoyens. Pour Alpha Ahmadou Boussoura Diallo l’un d’eux, le gouvernement est entièrement responsable de ce problème : « Le gouvernement est à la base de tous ces problèmes, pourquoi ? Un, celui qui a donné tous les papiers des terrains vendus tel que le plan de masse, l’autorisation de construire etc. Deux, l’espace de l’aéroport n’est pas clôturé, ni délimité. Trois, s’il avait détruit les premières constructions, personne  n’allait reprendre. Donc même si la population est fautive mais l’État prend la plus grande responsabilité. »

Et Amadou Sow d’accuser:  » C’est le service de l’habitat qui a trahi les citoyens parce qu’il savait que ce domaine appartient à l’État avant de revendre les parcelles. Vraiment, c’est de la mauvaise foi de leur part.  Nous regrettons. »

« Nous nous détenons tous les papiers de nos parcelles, l’autorisation de construire, le plan de masse et le titre foncier. S’ils nous les demandent aujourd’hui, nous allons les montrer. »    Assure pour sa part, Mamadou Saidou Diallo un des occupants.

Si le déguerpissement a lieu un jour,  l’État devra dédommager les victimes   estime Alpha Ahmadou Boussoura Diallo : « Normalement, le gouvernement doit regarder la situation de chacun avant qu’il ne commence. Ceux qui méritent d’être dédommagés par l’argent ou par la reconstruction des leurs bâtiments, et ça, c’est avant l’opération. Au Sénégal par exemple, c’est comme ça que ça marche.  J’ai vécu les faits en 1999 lorsque que Abdoulaye Wade a fait traverser une autoroute dans un village où elle n’était pas prévue, tout le monde a été dédommagé avant le déguerpissement »

Déjà, les propos du ministre Oyé Guilavogui ont chargé en l’espace de quelques jours. La mise en service de la compagnie Air Guinée annoncé pour le 27 février à Labé devra se faire au mois de Mars. Il faut aussi noter que bien d’occupants des emprises de la piste avaient été dédommagés et ont vendu l’espace à des tiers créant un quiproquo insoluble.

 

Alpha Boubacar kessema Diallo, correspondant kabanews à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.