Démolition de Kaporo rail : Ce que propose Bah Oury 


La démolition des bâtiments à Kaporo rail ne laisse pas indifférent Bah Oury. Devant la crise humanitaire à laquelle les victimes font face, le  Vice-président exclu de l’UFDG estime qu’il est de la responsabilité de l’Etat de trouver des mesures d’accompagnement.

« Il faudrait qu’il y ait des mesures d’accompagnement pour permettre à ceux qui sont déguerpis de pouvoir se reloger dans de meilleures conditions et pour pouvoir poursuivre leurs vies…Une maison, c’est une épargne et l’épargne nationale, c’est l’ensemble de la richesse du pays et lorsqu’on détruit une pierre, cela veut dire qu’on détruit en partie une partie de notre patrimoine national, qu’il soit public ou privé. Par conséquent, n’oublions pas cela et agissons dans le sens que le bonheur de tous les citoyens guinéens dépendent du bonheur de quelques personnes qui peuvent se sentir brimer dans leurs droits », estime -il.

A rappeler qu’à ce jour, une centaine de familles ont été recensées parmi les victimes du déguerpissement, avec pour conséquences, manque d’abris pour les uns, abandons scolaires pour les autres, c’est une crise humanitaire qui touche des milliers de personnes, alors que les opérations de déguerpissement se poursuivent.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.