Denis Hankins sur les pas du Popov : le nez dans les affaires intérieures de la Guinée

Le diplomate russe avec résidence à Conakry s’en est ouvertement pris aux opposants. Il en a eu pour son compte. Une belle réponse du berger à la bergère. Comme si la leçon est mal apprise chez les autres diplomates, il y en a un autre qui sort des bois. Celui des USA pour défendre le gouvernement quant à l’augmentation du prix du carburant à la pompe.

Pour Denis Hankins « Chaque dollar que le gouvernement doit payer en subvention pour le carburant, c’est un dollar qu’il ne peut pas utiliser pour l’éducation, pour la santé. S’il n’y a pas de subvention, alors nous pensons que c’est nécessaire. C’est une pratique globale, alors, il faut normaliser les revenus avec les dépenses. » Conakry n’a pas réagi à cette immixtion. On a préféré faire profil bas, comme avec le Popov de Brigadgé.

Et pourtant, Alpha Condé avait brandi une réelle menace contre tous diplomates qui fourrait son nez dans les affaires intérieures de la Guinée : « Quiconque s’interfère dans la politique intérieure de la Guinée, je lui mets dans le premier avion. Moi, je suis élu par les Guinéens et non par des occidentaux. » C’était pour le président guinéen, une occasion de calmer les nerfs et faire passer l’orage, suite aux velléités de 3è mandat.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.