Départ à l’UFDG : Intello a-t-il été attiré par les 300 millions GNF ?

Amadou Oury Bah dit Intello a débarqué au RPG depuis quelques jours. A peine arrivé, il est promu à un poste de responsabilité. Ce raccourci pris provoque beaucoup de commentaires. Et d’ailleurs, une histoire de 300 millions GNF offert par Malick Sankhon serait à l’origine du départ anticipé de l’Intello.

Cet argent qui apporte du beurre dans les épinards de l’ex-militant de l’UFDG servirait, à en croire des indiscrétions, à éponger les nombreuses dettes contractées. En contrepartie, Intello doit drainer des foules au compte du parti au pouvoir, notamment au niveau de l’axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa. Et du coup, tuer les ardeurs de cette partie chaude de la capitale. Par ricochet, affaiblir l’UFDG. Intello qui reconnait être dans le business et qu’il y a des moments difficiles qu’on traverse s’inscrit quand même en faux. « Je m’inscris en faux. Je pense que les gens doivent regarder la réalité en face et me juger en fonction de mes résultats. Il y a des hauts et des bas dans toute activité. Mais l’exercice de mes activités lucratives n’a rien à voir avec mes activités politiques », lâche-t-il dans une interview accordée à un confrère d’africa Guinée.

A ceux qui font circuler cette information, Intello est formel : « Ceux qui alimentent cette rumeur n’aident ni le parti ni le Président. Parce que c’est un mauvais message qu’on envoie à la jeunesse et à ceux qui soutiennent le parti. La majeure partie des jeunes qui soutiennent le parti ne sont pas dans l’administration, ni dans le privé. » Intello insinue : « J’ai grandi, je vois grand et je veux que les jeunes guinéens voient grand. » Cela veut tout dire…

Qu’on soit intello ou pas !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.