Départ d’El Béchir: Cellou et Sidya sur la même longueur d’onde


L’opposition guinéenne a salué la destitution du président soudanais, Oumar El Béchir, qui a régné pendant 30 ans d’une « main de fer » ce pays de l’Afrique Centrale.

En réaction à ce départ précipité, suite à vague de manifestations de rue des soudanais, l’opposition guinéenne salue le départ d’un dictateur et met en garde contre les candidats d’une présidence à vie.

Pour Cellou Dalein Diallo, qui a félicité le peuple soudanais, après l’Algérie, c’est le Soudan qui « refuse la dictature, l’absence d’Etat de droit et l’injustice ».

« Félicitations au peuple soudanais qui a su relever la tête avec dignité et dans la paix. Qu’une nouvelle ère s’ouvre dans ce pays », a souhaité le Président de l’UFDG.

De son côté, Sidya Touré, dans un tweet, appelle les guinéens à rester vigilants.

« Décidément les candidats à la Présidence à vie ont du souci à se faire : après Bouteflika c’est au tour d’El Bechir. Seul le peuple reste le souverain absolu. Alors qui veut encore défier son PEUPLE ? En Guinée nous restons attentifs et vigilants. »,  a lancé le leader de l’UFR.

Ce départ précipité des présidents Algérien et Soudanais intervient à un moment où la velléité d’un 3è me mandat pour Alpha Condé fait débat en Guinée.

Alors que des manœuvres sont en cours pour faire passer le fameux projet, la résistance s’organise à tous les niveaux.

Pour l’instant, le président Alpha Condé lui-même ne s’est prononcé officiellement sur la question, mais ses intentions deviennent de plus en plus persistantes.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.