Le député Damaro visé par une plainte…

Le président du groupe parlementaire la mouvance présidentielle est dans le collimateur de la justice. L’honorable Amadou Damaro Camara, poursuivit par le collège des Huissiers de Guinée devrait se présenter le jeudi 20octobre au tribunal de première instance de Dixinn. Il devrait répondre à la convocation suite à une plainte des Huissiers de Guinée déposée contre lui.

 Le parlementaire est poursuivit par ces auxiliaires de justice pour «trafic d’influence, abus d’autorité, usage irrégulier des titres, corruption, complicité, concussion, ingérence ou immixtion dans les affaires judiciaires et complicité.».

A l’origine de cette plainte, une affaire de surfacturation d’engrais par la Société guinéenne de commerce international, qui remonte en 2012 et qui appartiendrait à Amadou Damaro Camara, où quelques 29 milliards de francs guinéens sont en jeu.

Les Huissiers protestent contre le non payement d’un montant deux milliards quatre cent millions de francs guinéens qui devaient leur revenir.

Dans un courrier adressé au président de l’Assemblée nationale, les Huissiers demandent la levée de l’immunité& parlementaire du député :

« Nous avons l’honneur de venir par la présente, solliciter humblement qu’il vous plaise d’autoriser la levée de l’immunité parlementaire de M. Amadou Damaro Camara, de nationalité guinéenne, député à l’Assemblée nationale de la République de Guinée, président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel au sein de votre institution. […] Suite aux infractions de trafic d’influence, abus d’autorité, usage irrégulier de titres, ingérence ou immixtion dans les affaires judiciaires, corruption, concussion et complicité que ce député a commises, une procédure pénale est actuellement entreprise par nos cabinet à son encontre », lit-dans le courrier adressé à kory Koundiano.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.