Des arrestations à Kamsar et à Sangarédi

Dans la journée du mercredi, 21 octobre 2020, les sous-préfectures de Kamsar et de Sangarédi (Boké) ont été le théâtre des violences orchestrées par des jeunes qui dit-on, exprimaient leur mécontentement face aux résultats provisoires de la présidentielle du 18 octobre en Guinée.Au centre-ville de Boké Boké, Sangarédi en passant par Kamsar, des jeunes en colère ont incendié des pneus en pleine chaussée, dépouillé les passants et s’étaient sauvagement attaqués aux biens publics et privés.C’est dans cette ambiance folle que les forces de maintien d’ordre ont réagi pour restaurer la paix et la quiétude sociale d’antan.Dans un entretien avec notre correspondant à Boké, le préfet Hassane Sanoussy Camara est catégorique: »Boké c’est ma patrie. Je ne la laisserai jamais brûler par des bandits. Mon souhait est que tout le monde monte et descend en paix. »Quiconque sort pour pagailler ici, a averti le préfet, « Me trouvera sur son chemin sans doute. Nous, ce sont nos parents qui ont défriché Boké. Donc, Boké ne brûlera pas en ma présence, jamais. »Mamadouba Camara 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.