Des opposants contre tout dialogue avec le pouvoir

« L’opposition ne doit avoir aucun dialogue avec le gouvernement putschiste d’Alpha Condé. » C’est déclaration est bien celle d’Ousmane Gaoual Diallo, le patron de la Com au sein de l’UFDG.

L’ancien député de Gaoual appelle par la même occasion à la grande mobilisation : « Nous devons continuer à mobiliser les forces du progrès pour chasser Alpha Condé du pouvoir. » Et le M. Com de conclure par cette interpellation à l’endroit de tous ceux qui sont épris de démocratie : « Cette position doit être affirmée sans aucune ambiguïté. »

Cette position d’Ousmane Gaoual Diallo est largement partagée par bien d’autres Guinéens déjà témoins des dialogues antérieurs et dont les conclusions font souvent l’objet de marches politiques parfois avec morts d’hommes, afin qu’elles ne soient appliquées en partie. Au regard donc de ces précédents dialogues, plus personne n’a besoin d’une quelconque rencontre avec le pouvoir. Même si Dalein quant à lui fait souvent allusion au dialogue. Comme s’il était absent de tout le jeu d’Alpha Condé.

Pour sa part, Bah Oury évoque déjà une transition. C’est la même option que prend Marie Madeleine Dioubaté. Les autres acheteurs d’illusions peuvent continuer à espérer voir un dialogue avec Alpha Condé.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.