Détournement des fonds publics à Mamou : Réaction tardive de l’UFDG

Il a fallu attendre plus de 48 heures pour que l’UFDG, le principal parti de l’opposition guinéenne, réagit à la suspension du président de la Délégation spéciale de Mamou et deux de ses complices, poursuivis pour détournement de plus de 200 millions de francs guinéens.

L’UFDG, après avoir condamné ce détournement de fonds dans lequel El hadj Oumar Diallo serait un complice actif, a de son côté annoncé la suspension de son désormais ex- Secrétaire fédéral, El hadj Oumar Diallo. Il a été remplacé à ce poste de président de la Délégation spéciale de Mamou.

Déféré en justice avec ses deux complices pour des fins d’enquêtes, El hadj Oumar Diallo a été remplacé dimanche 10 Avril par Mr Mamadou Alpha Barry, qui prend les commandes à la tête de la Mairie de Mamou jusqu’à nouvel ordre.

 « La Direction Nationale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a appris avec consternation que des faits de corruption sont reprochés à Elhadj Oumar Diallo, Président de la Délégation spéciale de la Commune urbaine et Secrétaire fédéral UFDG de Mamou.

D’après les informations parvenues à la Direction Nationale de l’UFDG, la Commune aurait reçu sur son compte deux virements de 180 000 000GNF et 79 000 000GNF. Ces deux montants auraient été sortis et répartis entre des personnes physiques et des structures publiques et privées, conformément à des pratiques convenues depuis des années. El hadj Oumar Diallo aurait perçu un montant de 15 000 000 GNF.

Une lettre du Gouverneur de la Région administrative de Mamou adressée au Ministère de l’Administration du Territoire et des Affaires Politiques, datée du 06 avril 2016, confirmerait l’octroi de ce montant au Président de la Délégation Spéciale. La même lettre indiquerait que le reste du montant a été réparti entre le Receveur, le Secrétaire Général de la Commune, la Direction Nationale des Impôts et l’opérateur de téléphonie mobile AREEBA.

La Direction Nationale de l’UFDG condamne avec force ce détournement de fonds dans lequel El hadj Oumar Diallo serait un complice actif. En attendant la conclusion des enquêtes, la Direction Nationale de l’UFDG décide, à titre conservatoire, de suspendre M. Diallo de ses fonctions de Secrétaire fédéral et de le faire remplacer au poste de Président de la Délégation Spéciale de la Commune urbaine de Mamou.

La Direction Nationale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée demande que les autorités administratives et judiciaires poursuivent avec diligence et impartialité les investigations, afin que tous les auteurs et commanditaires de ce scandale soient identifiés et sanctionnés conformément à la loi. »

La Direction Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.