Dialogue politique : le ministre Bourema Condé confiant quant à l’issue des discussions

Le dialogue entre pouvoir et opposition se poursuit non sans remous. Malgré le bénéfice du doute accordé par le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo au président Alpha Condé et à son gouvernement quant à l’application des accords qui seront issus de ces discussions, certains leaders politiques ne sentent pas venir une issue favorable des négociations.

L’arbitre central qui est le ministre du Territoire et de la Décentralisation, le général Bourema Condé rappelle que les deux protagonistes sont souverains et que la flexibilité «ne peut venir que par consensus». Le président du cadre de dialogue se réjouit de l’implication des acteurs concernés, et les exhorte à travailler pour la finalisation des différents points.

À la question de garantie de l’application des engagements qui sortiront du dialogue, Bourema Condé rappelle que le président de la République et le chef de file de l’opposition «se sont dit que les engagements que vous allez adopter nous allons nous inscrire dans la dynamique de leur exécution. Nous allons faire en sorte que le gouvernement et toutes les institutions concernées par ces engagement puissent effectivement aller à leur exécution», a-t-il promis, ajoutant que c’est la Guinée qui gagnerait.

Les discussions avaient été suspendues vendredi après des divergences autour de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et du découplage des élections locales et des communautaires, avant de reprendre mardi. «Nous tendons vers la fin du dialogue, mais il faudrait que les actes se joignent à la parole», a ajouté le ministre Condé.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.