Diplomates guinéens à l’étranger : 10 mois sans salaire !

Il ne fait pas plaisir et honneur aujourd’hui d’être diplomate guinéen accrédité sous d’autres cieux. Ce privilège qui tente jusqu’à récemment bien des hauts cadres de l’administration prend un sérieux coup avec ces arriérées de salaires impayés, l’image guinéenne écornée, des locations qui s’accumulent et des projets et programmes qui s’effilochent.

Aujourd’hui en effet, les diplomates guinéens sont salaire depuis 10 mois, c’est-à-dire depuis que la Guinée s’est confinée à organiser la présidentielle accompagnée de dilapidation incontrôlée des fonds publics. Presque assignés à résidence, les ambassadeurs guinéens accrédités dans les pays étrangers étouffent. Les privilèges se sont amenuisés. Les primes trimestrielles de quelques 9 500 dollars US ne tombent plus. A plus forte raison les 600 à 700 USD qui constituent le traitement mensuel. Au niveau du Département des Affaires étrangères, mêmes les fournitures de bureau (papiers, encres, agrafes, etc.) sont introuvables. Tout se désertifie.

Avec cette dèche qui dure, Alpha Condé fait la tête et reste toujours entre deux avions. Il s’acharne contre les patrons des certaines structures de l’Etat (ANAIM, ARMP, ARPT, etc.), à cause dit-il de leurs émoluments jugés élevés. Pendant ce temps, les Institutions républicaines font la pluie et le beau temps avec plus de 40 millions GNF pour le président beaucoup plus pour d’autres : 60 millions GNF par mois. Et lui-même Alpha Condé ? Un milliard GNF par jour. Sans compter ces nombreux marchés publics livrés de gré à gré à des proches et amis. Parmi ceux-ci, un seul s’en sort avec plus de mille milliards GNF. Il fait partie des amis de Condé. Il fut lâché puis repris.

Autant de raisons qui font que le pays est au bord du gouffre. Les Guinéens deviennent plus malheureux. La TVA et autres taxes assomment le reste. Il y a un gros risque de réplique qui pourrait plier ce quinquennat et faire partir celui qui rêve déjà du 3è mandat.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.