Discipline des députés : pour qui se prend Kory Kondiano ?

« Mais Claude Kory se prend trop au sérieux, je pense qu’il ne faut pas accorder de l’importance à cela. Le président de l’Assemblée n’est pas le président des députés. » Ousmane Gaoual Diallo comme à son habitude s’élève contre les excès.

En effet, dans l’Indépendant, un périodique guinéen le député veut ramener à la raison le Président de l’Assemblée nationale. Pour lui, «C’est le président protocolaire pour aller représenter l’Assemblée nationale, lorsque les besoins se font sentir, il n’a aucun pouvoir de sanction sur un député, c’est le bureau de l’Assemblée qui peut prononcer des mesures disciplinaires. Il faut savoir qu’un député n’est pas payé pour être présent. Un député est payé parce qu’il est élu, et donc il ne répond que sur les injonctions du peuple et pas d’un député, le président de l’Assemblée n’est pas supérieur aux autres députés, c’est un député avant tout. »

Conséquence : « Il ne faut pas trop le prendre au sérieux sur ces déclarations-là. Il ne sait pas un peu comment marche l’Assemblée nationale ». L’intéressé n’a pas encore réagi, suite à cette sortie du député bouillant de l’UFDG, ce qui est évident, il risque de s’attirer les foudres du géant du parlement. Mais, Ousmane Gaoual Diallo n’en a cure…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.