Dividende démographique : la jeunesse en ligne de mire

Makalé Camara ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger est récemment revenu sur ce qu’elle appelle profil-pays de la Guinée sur le dividende démographique.

De quoi s’agit-il ? Pour la ministre, le dividende démographique d’un pays représente la part de la croissance économique générée par le capital humain. Il a été démontré que la structure par âge d’une population influence positivement la croissance économique. C’est pourquoi, selon Makalé Camara, il est urgent de formuler des stratégies idoines pour la capture d’un dividende fort. Déjà, « un autre résultat marquant de notre profil-pays du dividende démographique évalue le déficit global du cycle de vie, et l’écart entre la consommation et le revenu des groupes d’âges en 2012, à 16 915 milliards francs guinéens soit 39% du PIB ; ce déficit est particulièrement marqué dans la tranche d’âge de 0 à 29 ans (22 617 milliards francs guinéens). »

 

Makalé Camara a enfin indiqué que la mise en place d’un observatoire national du dividende démographique qui nécessite une conjugaison des efforts de toutes les parties prenantes pour diffuser à grande échelle et assurer le suivi des paramètres qui sous-tendent le dividende démographique a été recommandé. Auparavant, la 28ème session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat a placé le mandat d’Alpha Condé sous le thème « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

Aujourd’hui, pour mieux réussir la démarche, des recommandations ont été formulées à l’endroit des Affaires étrangères. Elles sont liées notamment à  la définition du concept de dividende démographique en Guinée ; la nécessité de la création du dividende démographique sachant que la Guinée a perdu 10 années sans qu’il y ait de dividende alors que la fenêtre dure 50 ans.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.