Dix ans après, Condé toujours le même !

Il est constant dans ses déclarations, ses fantasmes et ses annonces farfelues sans lendemain. Près de dix ans depuis son arrivée au pouvoir, Alpha Condé est resté invariable. Il promet. Il annonce. Il dénonce et reste sans action pour sévir. Il est le même : adepte des mirages, des illusions.

« Nous allons montrer aux femmes qu’elles ont eu raison de nous faire confiance. Je vous assure, d’ici deux ans, nous allons sortir un million de femmes de la pauvreté. Tous ceux qui pensent qu’ils vont retarder la Guinée en envoyant les enfants dans les rues, en jetant des pierres pour décourager les investisseurs, ils se trompent. Les investisseurs viennent parce que la Guinée inspire confiance », rapporte africa Guinée, alors que le président Condé s’exprimait à l’occasion de la signature d’une convention de 135 milliards GNF destinés à soutenir les femmes. Pour lui, « l’objectif est de faire en sorte qu’aucun produit cultivé en Guinée ne pourrisse plus (mangue, orange, pomme de terre…). Je veux aussi qu’on ne vende plus les produits bruts parce que cela n’a pas de valeur ajouté à notre économie.  Notre objectif est de produire ce que consommons et consommer ce que nous produisons. » Pendant ce temps, depuis l’année dernière, le même président faisait rêver les plus crédules, à travers le porte-parole du gouvernement.

Selon Damantang Camara, une structure de rachat de des produits comme le soumabaraa été mise en place également, non seulement pour accompagner les productrices et producteurs mais aussi pour faciliter leur travail et leur assurer un débouché par le rachat de toute la production.

Pour y arriver indique le porte-parole du gouvernement, des missions vont sillonner les quatre régions pour prendre contact avec les productrices et producteurs, afin de mieux expliquer la nouvelle politique du gouvernement. L’objectif est selon Damantang Camara, de valoriser le travail des paysannes et paysans et leur assurer un meilleur revenu. Il faut rappeler que le Président de la République a toujours dit que l’avenir de la Guinée c’est l’agro-industrie. Son mot d’ordre est donc plus que jamais d’actualité : « produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons ». Même discours, même annonce. Près d’un an après.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.