Djénè Condé contre les tueries dans l’Axe

Très peu visible, à part dans les affaires sociales et religieuses, la Première Dame est récemment sortie de son mutisme pour s’insurger contre les tueries des jeunes de l’Axe. Chez nos confrères de média Guinée, Djenè Condé déclare qu’il est inconcevable pour une mère de voir son enfant tomber sous les balles.

Extrait : « La femme ne peut pas accepter qu’on tue son enfant. Et elle est là pour donner la vie et la préserve aussi. Donc, celles qui n’ont pas pu venir, je sais qu’elles sont de cœur avec nous. Et je les appelle quand même à plus de conseils auprès de leurs époux, de leurs enfants et de leurs frères pour leur dire que ça ne sert à rien de tout casser. On peut faire appel au gouvernement par un courrier ouvert. Il y a multiple façons de revendiquer mais cette façon  (mouvements ou manifestations, ndlr) là, on a du mal à comprendre. Et quand, il y a incompréhension, on se tourne vers Allah, c’est ce que nous faisons ce matin. »

Elle a fait cette déclaration au cours d’une séance de lecture du Saint Coran pour implorer la grâce divine afin que la paix et la quiétude reviennent au pays. En réalité, tout le problème en Guinée réside dans le fait que le régime actuel n’applique pas la loi. Sinon, qu’est-ce qui justifierait toutes ces tueries ciblées sans aucune poursuite ? Ce n’est pas la lecture du Coran qui va amener la stabilité dans le pays. Les lois sont faites pour et contre tout le monde. Autant les appliquer.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.