DOSSIER DU 19 JUILLET : Quand Alpha Condé se dédit

Finalement, Bah Oury, Diallo Sadakadji, Tibou Kamara, Nouhou Thiam et Cie, ce n’était que du vent. De bout en bout, la justice aurait donc menti pour faire plaisir au chef de l’Etat. C’est en tout cas, en substance ce qu’on peut retenir des propos que le président Alpha Condé a dernièrement tenus au sujet de la tentative d’assassinat qui, le 19 juillet 2011, avait visé son domicile de Kipé. En marge de sa conférence de presse du 15 mai, revenant à 180° sur ce que lui-même avait dit au moment des faits, il a indiqué que cette attaque était consécutive aux réformes hardies qu’il venait d’entreprendre dans le secteur minier.

De la part du président de la République, ce type de contradiction n’a rien de surprenant. Tout au contraire, ce sont là des traits distinctifs de la personnalité du chef de l’Etat. Il y a que cependant, la justice qui a jugé et prononcé des sanctions relativement à cette tentative d’assassinat, n’a jamais évoqué cette piste des mines. Se conformant aux accusations hâtives qu’avait faites Alpha Condé, les juges ont plus ou moins incriminé l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) comme commanditaire. C’est ainsi que Bah Oury, Tibou Kamara et Diallo Sadakadji avaient été obligés de sortir du pays. Parce que le président Alpha Condé prétendant qu’ils ont tenu des réunions à Dakar pour organiser le coup.

Pour ce qui est de l’exécution, on s’est également arrangé pour que les principales têtes pensantes des mis en cause soient plus ou moins proches du même parti de l’opposition. Quitte à jouer insidieusement sur les affinités communautaires. Le général Nouhou Thiam, Fatou Badiar et le commandant AOB ont été incriminés à ce titre. Tous ont été privés de libertés, condamnés et déshonorés. Mais selon les propos mêmes du président de la République, ils auraient subi tous ces préjudices pour rien. Car les véritables mobiles de la tentative d’assassinat seraient les menaces que ses réformes faisaient peser sur certains gros intérêts dans le secteur minier.

Les juges guinéens devraient avoir honte !

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.