Dossier de Kaporo rails, Kipé 2 : Ouverture du procès à la Cour de justice de la CEDEAO


La cour de justice de la CEDEAO (communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) vient d’entendre l’avocat des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse. La première audience s’est ouverte le jeudi 27 juin avant de se poursuivre le vendredi 28 à Abuja au Nigeria, a annoncé un communiqué transmis par la cellule communication du collectif des victimes.

Cette procédure de référé s’est déroulée en présence d’une délégation du collectif des victimes et de Maitre Alpha Yaya Dramé avocat des plaignants. Ce denier a expliqué à la cour le processus qui a conduit à l’expulsion de près de 20.000 citoyens de leurs maisons à Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse en février et mars de cette année. L’auditoire a également pu suivre une vidéo du ministre de la ville et de l’aménagement du territoire qui a conféré récemment avec des investisseurs guinéens intéressés à occuper la zone litigeuse.

Au tribunal, l’Etat guinéen a brillé par son absence obligeant les juges à accorder dix jours supplémentaires aux autorités de Conakry pour transmettre leurs observations écrites. Passé ce délai, la juridiction ouest-africaine va statuer sur le fond de cette affaire.

Côté victimes, on se déclare satisfait de cette première phase et on dit espérer la victoire face à un régime qui ne respecte pas le droit de ses populations.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.