Doussou Condé au meeting UFDG: confusion et amalgame !

L’apparition côte à côte, la semaine dernière, aux Etats-Unis (Philadelphie) entre Dalein et Doussou Condé continue d’alimenter la chronique. Place à la confusion et aux amalgames. Certains vont dans tous les sens, d’autres estiment que cette posture de Dalein appelle à la méfiance.

« Avec tout ce qui se passe dans mon pays aujourd’hui, à partir de maintenant, mon combat est pour l’édification de la Guinée et des Guinéens. (…) Cellou Dalein et son vice-président sont arrivés aux États-Unis. Ils m’ont appelée, ils m’ont informée de leur arrivée, et m’ont demandée d’assister à leur meeting avec la communauté guinéenne de l’Etat de Philadelphie. Je leur ai dit qu’il n’y a aucun problème. » A priori, jusque-là, il n y a aucune polémique. Doussou Condé a été invitée. Sans trop se demander en sa qualité de qui : frustrée et déçue ou adepte de l’unification des Guinéens que l’actuel président a divisés.

On est tenté de croire aux deux. Ou à rien du tout, surtout que la Dame elle-même tranche : « Jamais je ne lâcherai ce parti pour personne », bien qu’elle ne soit « plus cette dame qui passait son temps à monter et descendre pour faire le porte-à-porte, à chaque fois que M. Alpha Condé venait aux États-Unis ». L’équivoque est levée, les amalgames dissipés. Mais, les chercheurs de poux sur des crânes rasés continuent de creuser et d’interpréter cette invitation faite à Doussou Condé. En effet, des Guinéens proches de l’UFDG y voient une façon de Dalein de transformer le parti « dépotoir de toutes les ordures politiques, traitres, infiltres, mécontents… venant de l’autre côté. »

Certains extrémistes ruminent encore et accusent dame Doussou d’espionne du pouvoir, malgré les grosses révélations qu’elle a faites au détriment de la gouvernance d’Alpha Condé.  Ils conseillent donc à Dalein Diallo d’apporter du sang neuf pour l’émergence d’un nouveau leadership. Cette position sera-t-elle bien perçue par le président de l’UFDG qui a déjà fait un premier pas vers Doussou Condé, sans trop de détails pour une possible récupération ? Récupération, dites-vous ? Il n y a pas de mauvais sang à se faire. Doussou est formelle : elle reste RPG.

A banna !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.