Drame au Libéria: Les parents des victimes n’écartent pas une piste criminelle


Comme annoncé précédemment, des dizaines de guinéens ont été tués dans la huit du mardi à mercredi à Monrovia, suite à un incendie survenu dans un foyer coranique.

Un drame dont les circonstances restent à élucider. C’est en tout cas ce que pense bon nombre de nos compatriotes vivant dans ce pays.

Interrogé ce matin dans l’émission ‘’les Grandes Gueules’’ chez nos confrères d’Espace fm, un des parents des victimes, qui est revenu sur les circonstances du drame,  n’écartent pas la piste criminelle.

« Ils sont au total 27 guinéens qui ont péri dans cet incendie survenu dans la nuit du mardi à mercredi aux environs de 2h du matin et 5 personnes ont pu être sauvé. (…). En attendant les enquêtes, on ne peut rien écarter pour l’instant, parce qu’il avait déjà un antécédent avec le voisinage. Le  bâtiment qui abrite le foyer coranique se trouve dans un milieu hostile à l’islam. Vous savez que c’est un pays, en majorité catholique. Avant ce drame, un autre incendie avait été déjà signalé dans ce foyer coranique renommé. Mais comme c’était en pleine journée, à l’époque on avait pu éteindre le feu. Cette fois-ci c’est la nuit au moment où tout le monde dormait. Je ne dis pas que c’est forcément un acte criminel, mais à ce stade et par rapport aux hostilités avec le voisinage, on ne peut rien écarter. », a laissé entendre Amadou Oury Diallo.


Réagissant à ce drame, la présidence guinéenne dit suivre ‘’ l’évolution des enquêtes diligentées par le Gouvernement libérien’’.

En attendant ces enquêtes, la communauté guinéenne est plongée dans un état de choc .

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.