Drame de Dares-salam : Salamana DIALLO de la société civile responsabilise l’Etat

Depuis la survenue de l’éboulement de la décharge de Daressalam, faisant au moins neuf morts les réactions d’indignation et de condamnations fusent de partout. De nombreuses voix s’élèvent pour indexer l’Etat comme était le principal responsable de la catastrophe. « Il faut fermer le dépotoir d’ordures. Ceux qui sont plus proches de la décharge doivent quitter. Mais en attendant, on doit arrêter de déposer les ordures là-bas. Le CNOSC-DDG, conseil national des organisations de la société civile pour la démocratie et le développement de la Guinée met sous la responsabilité de l’Etat le drame. Le ministère de la ville et de l’aménagement en particulier doit endosser la responsabilité. Plusieurs cadres guinéens n’ont pas la capacité de prévention sans quoi on pouvait éviter ce qui s’est passé » a lancé Salmana DIALLO.

Le président du CNOSC-DDG, conseil national des organisations de la société civile pour la démocratie et le développement de la Guinée formule des recommandations: « Pour éviter d’autres drames, vraiment nous conseillons les citoyens de quitter les lieux. Il ne s’agit pas de constater, mais de poser des actes concrets en faveur de la population. Il faut trouver et aménager un dépotoir d’ordures dans une zone non habitée ».

Les leaders de l’opposition républicaine font également partie de ceux qui considèrent le gouvernement comme étant le responsable du drame des ordures. Et pour l’heure aucune enquête n’a été annoncée par les autorités.

Oumar Rafiou DIALLO, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.