Droits de l’homme : Gassama parle du Guinéen ‘’suspect’’ du Sénégal

D’un côté, le ministre des droits de l’Homme parle de principe de souveraineté de l’Etat, de l’autre  il s’indigne. Le cas du jeune guinéen qui a braqué tous les projecteurs sur lui et les déclarations du président Macky Sall fait toujours couler de salive.

Gassama Diaby qui doit bientôt entamer une tournée dans certains pays pour voir comment sont les Guinéens vivant loin des frontières épousent leurs droits déclare : « Un jeune compatriote qui se soustrait aux injonctions des autorités ( ce qui n’est pas responsable), qui va dans un pays, qui n’avait pas besoin de lui pour nous stigmatiser en nous fermant leur porte, sa frontière, et nous tourner le dos…et puis s’en suivent des déclarations je dis que notre responsabilité est de ne pas tomber dans ce piège, de rester concentré sur l’essentiel. Et l’essentiel, c’est notre épreuve nationale, l’essentiel c’est l’attitude inamicale et non fraternelle de certains frères et amis à notre égard, en fermant les frontières. » Selon le ministre, « L’essentiel c’est de veiller à la protection les droits et la dignité de nos concitoyens partout où ils se trouvent. Tout le reste, cela n’a aucune espèce d’importance. Avec ce qui se passe, moi je n’attends rien de ces pays, je crois d’ailleurs l’ensemble de nos compatriotes aussi. »

Gassama Diaby estime que certaines nouvelles et certains faits nous alertent. « Un État doit avoir le souci de tous ses citoyens où qu’ils soient, et les venir secours en cas de besoin. Je souhaite vivement dénoncer la stigmatisation de nos compatriotes dans certains pays, au Sénégal et ailleurs…. Un tel fait violerait toutes les conventions internationales relatives aux droits se l’homme, mais aussi les accords qui lient ces pays au notre. Et rappeler aussi à nos frères de ces pays, que cette stigmatisation est inacceptable et injustifiée », dira notamment le ministre des droits de l’Homme. Gassama rappelle que c’est une défaillance de l’Etat en ne venant pas au secours de ses Guinéens. Il estime qu’au lieu de s’indigner sur un Guinéen malade est en traitement à Dakar, malgré la polémique, il y a encore en Guinée des prisonniers malades mais toujours en détention. Le message sera-t-il compris par Alpha Condé ?

Jeanne FOFANA, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.