Drôle de destin pour Sylla Bill Gates !

Friperie, huile de moteur, Intendance de la Présidence de la République de Guinée… Est-ce une rare chance, fabuleuse, extraordinaire ? Est-ce un destin inouï? Est-ce encore et vraiment,une brillante, chatoyante carrière professionnelle ? Ou tout simplement – pour être dans le politiquement correct -, une banale promotion de la médiocrité née et entretenue dans les entrailles mêmes du RPG, parti au pouvoir, afin de satisfaire les copains et coquins de l’opposant historique devenu désormais, un despote sous les tropiques ?

Aujourd’hui, le raccourci pris par Kabinet Sylla alias Bill Gates, patron de l’Intendance de la Présidence de la République est intrigant. De simple crieur du prix de friperie, au commerçant d’huile de moteur ‘’Gluder’’ (Il portait finalement le nom de Sylla Gluder), Sylla Bill Gates, à la formation académique très sommaire reste la boussole d’Alpha Condé.

Toutes les apparitions publiques du Président, Bill est dans les périphéries. C’est en quelque sorte l’autre caisse noire d’Alpha Condé. Récemment, une histoire liée au groupe Djoma média a mis à nu une certaine compromission entre le Bureau de presse et ce dit groupe que pilote ce même Bill Gates. L’affaire a fait grands bruits. La toile s’est enflammée. Beaucoup de soutiens pour l’Intendant de la Présidence de la République.

Il s’est révélé qu’il vient de loin : « L’enfant du Mandenkono, plus précisément à Tougnifiwoulen (Siguirinin) est un homme responsable », se lâche un Internaute. Cet autre évolue sur le même registre : « Ce monsieur a fait fortune avant de venir aux affaires… » Ce qui n’a pas été dit, c’est la curieuse coïncidence entre gestion des fonds publics et achat de biens immobiliers ainsi que des camions sorties d’usine évoluant dans les Mines dans la région de Boké, ainsi que l’installation d’un groupe de média (radio, TV), à Nongo, dans les périphéries de Kaloum.

De toutes les façons, Alpha Condé a ouvert les vannes pour bien de ses proches, au nom d’une certaine récompense suite aux loyaux services rendus au parti, aux temps de dèche noire. C’est ainsi qu’on remarque la multiplication des nouveaux riches et la sortie de terre de nombreux immeubles tant à Kaloum qu’en haute banlieue. Kabinet Sylla alias Bill Gates est dans la logistique, le transport, le football local, les Mines, etc., bref « Un self-made-man », soutient un journaliste, patron d’une radio privée guinéenne. Visiblement, Bill Gates n’est que l’arbre qui cache la forêt, pourrait-on être tenté de dire.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.