Du Comité Interministériel de Suivi des Projets Miniers Intégrés (CISPMI)

On se bouge au Département des Mines. Aujourd’hui, on mise sur un Comité Interministériel de Suivi des Projets Miniers Intégrés (CISPMI). Abdoulaye Magassouba, le ministre des Mines a rappelé au cours d’une rencontre avec ses pairs du gouvernement que  ce Comité Interministériel de Suivi des Projets Miniers Intégrés (CISPMI) a pour mission de veiller au respect des obligations incombant à l’Etat dans le cadre des conventions et accords miniers, de suivre et coordonner le développement des projets conformément aux feuilles de route convenues avec les sociétés minières et de mettre en place un mécanisme de délivrance simplifié et diligent des permis et autorisations.

Ainsi, pour permettre au Comité d’exercer ses compétences, explique le ministre, il dispose de deux structures d’appui qui sont : Le Comité Technique et le Secrétariat Permanent. Le Comité Interministériel est composé des représentants des départements ministériels les plus impliqués dans le processus de développement des projets miniers. A ce titre, le gouvernement a bénéficié de l’appui technique et financier des partenaires au développement (Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement) pour améliorer la gouvernance dans le secteur minier.

Abdoulaye Magassoubarapelle que dans le cadre de l’accomplissement de la mission du Comité Interministériel, à travers le Secrétariat Permanent, avec l’appui des partenaires, les actions suivantes seront réalisées : amélioration du fonctionnement du Secrétariat Permanent ; amélioration des textes régissant les demandes des permis et autorisations ; mise en place d’un Système informatique ; relance de la réunion du Comité Interministériel de Suivi des Projets Miniers Intégrés.

L’accent sera mis désormais sur : la consolidation des approches relatives à l’impact social, environnemental et économique ; la collaboration étroite avec les Ministères en charge de l’Agriculture, de l’Environnement, des Pêches, de la Justice et de l’Hydraulique. Ce 30 mars, sera tenue la session du Comité Interministériel de Suivi des Projets Miniers Intégrés, afin de statuer sur les modalités pratiques de ses activités.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.