Du débat politique à…l’affrontement : « On lui répondra coup par coup », réplique l’UFDG

On a eu de la peine à comprendre Alpha Condé. D’un côté, il est favorable au débat politique, au débat d’idées, aux critiques de bilans : « Tout le monde est libre dans le débat politique, de critiquer le gouvernement, son programme et tout. C’est normal, c’est la démocratie. Si quelqu’un pense qu’il a raison, qu’il aille devant le peuple. Seul le peuple donne le pouvoir. Le reste non, ce n’est pas l’internet, ce ne sont pas les réseaux sociaux. »

De l’autre côté il invite au duel fratricide (pas besoin d’avoir peur des mots) : «Si les gens sont prêts pour le débat politique, soyez prêts, si c’est pour l’affrontement, soyez aussi prêts. Voilà. Car quand tu danses avec un aveugle, il faut de temps en temps lui monter dessus pour qu’il sache qu’il n’est pas seul. »

Mesurant déjà l’ampleur des dégâts, l’UFDG réagit chez des nos confrères, regrettant de voir un chef d’Etat se mettre en scène de façon aussi ridicule: «Alpha Condé est un récidiviste en termes de violation de la Constitution, mais comme l’appareil judiciaire est travesti, l’institution est absente, il dit cela. Mais c’est une bonne indication parce que plus jamais aucun procureur ne pourra se lever pour dire qu’il va invoquer les articles de la Constitution qui protègent le Chef de l’Etat lorsque lui-même annonce qu’il renonce à ses privilèges et qu’il préfère en découdre avec ses citoyens. C’est lui qui dit qu’il n’est plus protégé par les articles de la Constitution. Alors on lui répondra coup par coup parce qu’on répond à un chef de parti politique, un chef de clan qui est en train de déguiser les extrémistes de son parti qu’il pousse à l’affrontement. C’est extrêmement décevant de voir un chef d’Etat se mettre en scène de façon aussi ridicule. »

Ce qui est évident, une telle sortie d’Alpha Condé radicalise tous les acteurs de la société civile ainsi que les leaders politiques de l’opposition. Même au niveau du RPG, tous les démocrates – il y en a certainement – n’approuvent pas du tout les déclarations incendiaires d’Alpha Condé, lui qui a déjà fini sa carrière.

Jeanne Fofana, www.kababacir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.