Dubreka : une jeune femme accusée de l’enlèvement d’un bébé de deux mois

Un jeune femme âgée d’une vingtaine d’années, soupçonnée de l’enlèvement d’un bébé de deux mois, se trouve présentement dans les locaux de la gendarmerie de Dubreka. Selon des informations recueillies sur place par l’AGP, l’enlèvement s’est produit dimanche dernier au quartier de Simbaya Gbèrèré dans la commune urbaine. La présumée auteure a ensuite pris la fuite vers Kamsar où elle réside en permanence.

D’après le correspondant de l’agence dans la préfecture, la présumée criminelle est arrivée à Dubreka où elle était hébergée par un jeune homme qui serait membre d’un groupe se faisant appelé “chingum”, non loin de la famille du bébé. Pour se faciliter la “tâche”, elle noue une amitié avec la maman, une mineure âgée de 16 ans, précise-t-on.

Dimanche donc, la présumée voleuse du bébé profite du petit lien qui la lie à la nourrice pour passer à l’action. Elle lui demande de pouvoir sortir avec le bébé pour aller à côté. Après hésitation, la maman accepte finalement. Deux heures plus tard, ne les voyant pas revenir, la nourrice se rend au lieu où étaient sensés se trouver la jeune femme et le nourrisson. Ils sont introuvables.

Les voisins sont informés de la disparition de la femme avec le bébé. Une vaste recherche est alors menée. Mais, celle-ci ne donne rien. C’est alors que la gendarmerie de Dubreka est saisie. L’enquête des gendarmes a permis de localiser la présumée criminelle à Kamsar, son lieu de résidence. Une mission de la gendarmerie est envoyée sur place pour ramener la présumée voleuse et son “butin”.

Le bébé est restitué à sa maman. Quant à l’accusée, elle est détenue dans les locaux de la gendarmerie préfectorale où son interrogatoire se poursuit, avant sa mise à la disposition de la justice. Pour l’heure, on ignore ce qu’elle voulait faire de l’enfant. Mais la jeune femme serait membre d’un vaste réseau impliqué dans l’enlèvement d’enfants et de bébés. Chose que la justice devra confirmer ou infirmer lors du procès.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.