Duel de rebelles : le second mord la poussière et légitime son concurrent

Il est accusé d’avoir envoyé des rebelles en Guinée. Suivez mon regard….Certainement, le syndicaliste Soumah en fait partie de la colonne. En tout cas, cet autre rebelle, excité, illégale, illégitime, fauteur de troubles et quoi encore… se fait aujourd’hui respecter avec la posture qu’il a adoptée jusque-là. Il a fait mordre la poussière en étant l’invité de marque du Palais présidentiel.

Du coup, il a été légitimé par son possible bourreau. C’est déjà une victoire pour toute l’équipe du syndicaliste. Si Louis Mbemba et les autres devraient encore être fiers d’eux, ce soir même de ce mardi, ils devraient en même temps rendre le tablier mais surtout les fonds publics empochés pour faire échec au SLECG piloté par le camarade Soumah, avec beaucoup de tact et de savoir-faire.

Après tout, analyse le chef de file de l’opposition, « Si les institutions avaient fonctionné à temps, c’est une revendication syndicale, on aurait pu évaluer très tôt pour savoir quelle est sa force. Parce qu’un Etat dispose de beaucoup de moyens, même si c’est au niveau du Président de la République, les services de renseignement avaient réussi à dire attention ce monsieur compte, on aurait délégué un ministre de prendre des dispositions pour l’écouter et essayer de négocier avec lui. »

Pour Dalein Diallo qui se félicite du syndicaliste, celui-ci va être reconnu par le Président de la République. Or, « Il y a beaucoup de structures qui auraient fonctionné pour que sa reconnaissance soit faite à des niveaux qui correspondent à son statut et non auprès de la plus haute Institution du pays. »

C’est la conséquence du mépris !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. bateka dit

    Pauvre Guinée pourquoi ramener tout à une seule personne. Si le syndicaliste Soumah est écouté c’est par ce qu’il s’est jusque la montre digne de la confiance des ses camarade surtout de la corporation dont il représente l’intérêt . C’est un example a saluer mais faire attention, d »autre eminent syndicalistes ont craqués avant lui.
    Attention au boulangé de Sekoutoureyah, il fini par roulé tous ses concurrents dans la farine

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.