Ebola et Covid-19 à Labé: Le DPS dresse un bilan

Pendant que l’on s’interroge sur le sort réservé aux contacts de la dame ayant contracté Ebola en partance pour Abidjan, le Directeur Préfectoral de la Santé de Labé, fait le point de la situation épidémiologique de ces deux maladies.D’abord pour le Covid-19, Dr Hady Diallo a indiqué qu’à ce, « on a enregistré depuis le 22 juillet 20 décès au niveau du CT-EPI. Parmi les 20 décès quand même il y a eu 2 dépôts de corps. Donc vous avez vu que les chiffres sont en train d’augmenter. Actuellement on a des CT- Epi dans toutes les préfectures, or il se trouve que quand on demande parfois on a aussi les malades de Pita qui sont avec nous ici. Donc, on a demandé le concours du CT-EPI de Pita et le directeur de l’hôpital n’a pas tardé à réagir, il a aussitôt envoyé son ambulance et on a pu envoyer quelques malades qui étaient ici au CT-EPI de Pita. Hier (Dimanche ndlr) on était à 61 malades de Covid-19, dont 35 traités à domicile et 5 hospitalisés à la maison centrale. », a-t-il indiqué.

Toutefois, se réjouit le DPS de Labé,« Ça fait deux jours au moins qu’on n’a pas enregistré de décès. Sinon, du 22 juillet à hier dimanche, il y a eu des décès réguliers. On a eu des décès communautaires notamment dans Daralabé et aussi on avait des dépôts de corps ici qu’on a testé, on a trouvé que c’était Covid-19. Nous constatons amèrement qu’actuellement il y a un relâchement des mesures barrières et ça c’est extrêmement important. On a aujourd’hui la vaccination qu’on fait contre Covid mais si on ne respecte pas les mesures barrières, il est évident qu’on continuera à avoir des cas. Actuellement, on est à 18 mille et quelques personnes qui sont déjà vaccinées au niveau de la préfecture”, a-t-il rappelé

Pour ce qui est des contacts de la dame ayant contracté Ebola en partance pour Abidjan,  Dr Hady Diallo apporte des précisions:  » Sur les 49 contacts on a vacciné 43 et on a pu aussi vacciner au total 180 personnes. On devait vacciner également le reste des contacts et continuer aussi les personnes, qu’on appelle les contacts des contacts. Aucun n’a présenté un signe et c’est quand l’un d’eux va présenter un signe qu’on va dire qu’il y a la maladie », a-t-indiqué.

Souleymane Camara, www.kababachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.